NL   FR

      

Un autre regard sur...

Un autre regard sur (2) :  “Sur le dos d’un géant"


Saviez-vous que votre coeur bat sans arrêt, environ 100.000 fois par jour, sans que vous deviez y penser ? Cela fait plus de 40 millions de battements de coeur par an, et à peu près 3 milliards au cours d’une vie de 70 à 80 ans ! Cela se passe automatiquement, sans besoin d'entretiens, de réparations ni de remplacements. Un être supérieur semble avoir doté notre corps d'une volonté bien plus grande que la nôtre.

Nous ne nous rendons pas non plus compte de ce que notre coeur est en train de faire circuler dans notre corps: 7,5 litres de sang par minute, 450 litres par heure à travers d’un système de canaux vasculaires qui, ensemble,  ont une longueur d’environ 100.000 km ou deux fois la circonférence de la terre.Et cependant, le système circulatoire ne représente que 3 % de notre masse corporelle.

Toutes les 20 à 60 secondes, chaque globule effectue un cycle complet dans le corps et un globule effectuera ainsi entre 75.000 et 250.000 allers et retours pendant sa vie. Là, à l'instant, vous venez d'inhaler, et pendant ce temps vous avez perdu 3 millions de globules rouges qui seront déjà remplacées lorsque vous aurez fini de lire cette phrase. A quoi ressemblerait notre vie si nous devions nous occuper de tout cela? Il doit forcément y avoir un esprit qui nous surpasse pour orchestrer toute cette formidable machinerie.

Arrêtez de lire une seconde. En ce moment même, quelques 100.000 réactions chimiques ont eu lieu dans chaque cellule individuelle de votre corps. Multipliez ces 100.00 réactions par les 70 à 100 billions de cellules qui forment votre corps. Le résultat compte plus de zéros que ce que votre écran d’ordinateur peut afficher... Et pourtant, ce nombre inimaginable de réactions chimiques a lieu chaque seconde à l’intérieur de nous. Est ce que vous devez y penser pour générer ne fut-ce seulement qu’une de ces réactions ? Et à cet instant précis, 10 millions de cellules sont mortes, pour être remplacées par 10 millions de nouvelles cellules immédiatement après. En une journée, le pancréas régénère presque toutes les cellules dont il est composé. Nous ne réfléchissons même pas une seconde à l’évacuation de ces cellules mortes, ni à toutes ces fonctions nécessaires pour la “mitose”, ce processus qui est responsable de la production de nouvelles cellules essentielles pour la réparation des tissus et pour la croissance. Des calculs récents estiment que les cellules communiquent entre elles à une vitesse qui dépasse celle de la lumière.

En ce moment, vous réflechissez peut-être un peu sur votre corps. Et pourtant, il y a quelque chose d'autre que votre conscience qui s'occupe de la sécrétion d’enzymes dans des doses très précises afin de vous permettre de digérer et de transformer votre nourriture en composants alimentaires. Toutes les heures, un méchanisme d’un ordre supérieur filtre des litres de sang à travers le foie, produisant ainsi de l’urine et éliminant en même temps les résidus (alors que l’appareil de dialyse du foie le plus avancé n'arrive à filtrer que 15 à 20% des résidus). Cet esprit supérieur orchestre avec une impressionnante précision les 66 fonctions du foie, bien que la plupart des gens ne se rendent pas compte du fait que le foie en ait autant.

Cette  même intelligence peut diriger des protéines minuscules de façon à pouvoir lire la séquence sophestiquée de l’hélice de l’ADN mieux que n’importe quelle technologie contemporaine. Il s'agit là d'une performance formidable sachant que, si on arrivait à démêler l’ADN de toutes nos cellules et à l’étendre au maximum, on pourrait faire 150 allers et retours vers le soleil. D’une façon ou d’une autre, cet “esprit” supérieur dirige des petites enzymes de protéines qui passent au crible sans arrêt les 3,2 milliards de séquences d’acides nucléiques que sont nos gènes pour détecter des mutations. Notre propre “service de sécurité” interne sait comment combattre des milliers de bactéries et de virus, sans que nous percevons que nous sommes attaqués. Il mémorise même les envahisseurs pour que notre système d’immunité soit mieux préparé quand ils attaquent une deuxième fois. 

La chose la plus miraculeuse dans tout cela est que cette force de vie sait comment réaliser tout cela à partir de deux cellules : un spermatozoïde et un ovule, pour créer les environ 100 billions de cellules spécialisées que compte notre corps. Une fois que cette force nous a donné la vie, elle continue sans cesse à la régénerer et elle organise un nombre incroyable de processus.  Nous ne nous apercevons peut-être pas que l'“esprit” supérieur est à l’oeuvre mais à l’instant même où nous mourons, le corps se désintègre parce que cette force interne l'a quitté.


Nous sommes des êtres conscients mais cela a pour conséquence que nous ne faisons attention qu'aux évènements que nous estimons être importants. Ces 100.000 réactions chimiques qui ont lieu à chaque seconde dans nos 100 billions cellules sont une expression miraculeuse de la force de vie. Le seulmoments où nous nous réalisons leur signification profonde est… quand ça va mal.

Cet aspect de l'Être est objectif et inconditionnel.  Pendant que nous vivons , cette force de vie s’exprime à travers nous. Nous avons tous en commun cet ordre naturellement présent (inné) en nous, indépendemment de notre sexe, notre âge et notre génome. Cette intelligence transcende les races, cultures, statuts sociaux et économiques et toutes les convictions réligieuses. Elle donne vie à tout le monde, que nous y pensions ou pas, que nous dormions ou que nous soyions réveillés, que nous soyions heureux ou malheureux. Un esprit plus profond nous permet de croire ce que nous voulons, d’avoir des  préférences et des aversions, d’être permissifs ou jugeants. Ce donneur de vie nous donne la force d'être ce que nous sommes à l’heure actuelle : il nous donne le pouvoir d’exprimer la vie de la façon que nous choisissons. Cette intelligence sait comment conserver l’ordre entre toutes les cellules, tissus, organes et systèmes parce qu’elle a su créer le corps à partir de deux cellules individuelles.

Une fois de plus, la force qui a créée notre corps est la même force que celle qui le maintient et le guérit. Les capacités de cette intelligence innée, esprit subconscient ou nature spirituelle sont beaucoup plus grandes que n’importe quelle pillule, thérapie ou traitement et n'attendent que notre consentement pour être consciemment activées. Nous voyageons sur le dos d’un géant et cela ne nous coûte rien !

Source de cet article  : “Evolve your brain” by Joe Dispenza, D.C.;  Publisher : Health Communications, Inc.  ISBN-13 ; 978-0-7573-0480-4, ISBN-10 : 0-7573-0480-X; site Internet : www.drjoedispenza.com